La charité et les élites bordelaises, 1750-1830

La FHSO publie ! Découvrez la thèse de Yukako Sora, une étude sur la mutation idéologique, durant la seconde partie du XVIIIe siècle, qui remplaça la solidarité traditionnelle des élites envers les pauvres par une bienfaisance nationale mise en place à la Révolution. L’auteure se penche sur le rôle des nobles et des négociants de la région de Bordeaux, ville portuaire cosmopolite, dans les rapports sociaux, et de son évolution durant cette période.

Dans la seconde moitié du XVIIIe siècle, la France connut le mouvement philanthropique qui ouvrit la voie à la première expérience précoce de la bienfaisance nationale pendant la Révolution française. Cette mutation idéologique et institutionnelle bouleversa la solidarité traditionnelle au sein de laquelle les élites assistaient les pauvres pour obtenir le salut de leur âme et remplir le devoir social attaché à leur rang. Les études sur le lien solidaire se focalisent sur la mentalité et la pratique charitable des élites pour comprendre comment la charité privée fut utilisée pour gouverner la société de l’Ancien Régime et quels furent les changements apportés par la Révolution. L’action charitable privée des élites locales est ainsi examinée à travers leur engagement dans la gestion et le financement des établissements de charité, l’activité collective au sein des associations privées et la pratique individuelle devant la mort pour une période relativement longue allant de 1750 à 1830. L’espace de l’observation est localisé sur les différentes paroisses de Bordeaux, coeur administratif de la Guyenne, métropole religieuse et ville portuaire cosmopolite en plein essor où la splendeur des nobles et des négociants riches contrastait avec la pauvreté du peuple accentuée par l’immigration des ruraux. Ces études à l’échelle locale nous permettent de décrire l’évolution du rôle que les élites jouèrent dans les rapports sociaux à travers les vicissitudes historiques.



Citer ce billet
Caroline Le Mao (2020, 3 septembre). La charité et les élites bordelaises, 1750-1830. FHSO. Consulté le 20 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/oq6k

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.